Ride trip : Tour d'Europe des bike parks

Wagrain : Profitez d’une vue à 360° lors d’une rando ou en VTT

By 1 août 2017 Destinations et bike-parks, En voyage

Après notre passage à Saalbach-Hinterglemm, nous avons été invités à tester la petite station de Wagrain, également située en Autriche, à 70kms de là.
Au coeur du plus grand domaine skiable d’Europe, ce petit village accueille les riders de tous niveaux en sur son bike park, ainsi que les randonneurs. Malheureusement, nous n’avions qu’une seule journée pour nous faire une idée.

Notre campement près de Wagrain

Nous sommes arrivés la veille et nous cherchions un endroit où dormir dans notre fourgon aménagé. Nous avons eu beaucoup de chance puisque nous avons trouvé LE spot idéal : Une place au bord de la rivière, cachés de la route et seuls au monde. Il se trouvait au bout d’un petit chemin en herbe, à droite de la route 5min avant Wagrain, dans un cul de sac. Légo a passé tout son temps dans l’eau et nous avons pu profiter de la rivière pour nous laver et faire notre lessive et notre vaisselle sans déranger personne. Un vrai endroit de paradis que nous avons dû quitter à regret le lendemain.

VTT Downhill :

Pour monter en haut des pistes du bike park Wagrain, il faut emprunter le  télécabine Flying Mozart jusqu’à la 2ème et dernière section (le Kogelalmbahn) :
La piste de la première partie est peu aménagée mais assez technique. C’est en fait une piste rouge avec des alternatives noires plutôt sympas.
La deuxième partie est davantage aménagée mais c’est une piste bleue avec seulement quelques parties rouges. C’est du coup une partie particulièrement intéressante pour les débutants, même si tout le monde peut l’apprécier. Il y a aussi des petits bouts de pistes noires que l’on peut prendre tout en bas de la bleue.
En résumé, pour une petite station l’offre du bike park est assez diversifiée, et il y a de quoi s’amuser une journée, plus si on est débutant. Voici une vidéo qui pourra vous donner une idée du type de piste proposé :

Point important, surtout pour nous : en bas du Flying Mozart, il y a des douches gratuites, ce qui est assez rare.

Randonnées panoramiques :

Malheureusement, la station ne propose pas vraiment de documents sur les chemins de rando, mais en contrepartie ils sont très bien indiqués sur place, avec parfois les temps de marche inscrits. La vue au départ des sentiers en haut du télécabine est déjà magnifique et à 360°.

Randonnée au Grissenkareck :
Au départ du Kogelalmbahn tout en haut du Flying Mozart, cette balade est adaptée à tous mais monte beaucoup; et même si ils annoncent 30min, la durée dépend de l’endurance de chacun. Personnellement nous avons mis environ 35 minutes.


Le petit point négatif de cette randonnée, c’est qu’il y a beaucoup de monde sur le chemin en été puisque l’on a une vue magnifique en une courte marche. D’autres randos plus tranquilles sont possibles depuis ce point.
Il est aussi possible de rejoindre Wagrain à pied (pas mal de route) depuis le 1er stop du télécabine, ou de faire d’autres randonnées car les itinéraires sont nombreux. Malheureusement en un jour, nous n’avons pas pu les tester.

 

Restauration :

Il y a un restaurant en bas du Flying Mozart, mais nous avons choisi de manger au restaurant se trouvant au 1er stop du télécabine. Dehors, ils ont installé des canapés ou des tables à l’ombre, ce qui a été pour nous l’idéal avec Légo notre chien.
Le service était très bien et la nourriture sans prétention mais bonne et pas trop chère . Nous avons opté pour une escalope milanaise et des frites à 11€, et une Flamenkuche revisitée avec poivrons/poireaux à 9,50€, qui était très bonne. Attention, comme la plupart du temps en Autriche, il faut bien penser que l’eau et le couvert sont payants et ajoutés à la note.

Le résumé de notre journée à Wagrain tient en trois mots : VTT, rando et panorama. Nous conseillons cette petite station en été aux familles, aux couples ou aux solitaires qui souhaitent en avoir plein la vue et pratiquer des sports de montagne. De notre côté un jour nous a suffit pour le vélo, mais un autre n’aurait pas été de trop pour découvrir les nombreux sentiers de la région.

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply