Ride trip : Tour d'Europe des bike parks

Bilan et exposition photo : Roadtrip 100% sports de montagnes à travers l’Europe

By 23 janvier 2018 En voyage, Le projet

C’est en 2016, alors que nous étions entrés dans la vie active, que l’idée d’un roadtrip tourné vers nos passions communes nous est venue. Notre cadre de vie ne nous convenait pas et notre cher Jura nous manquait. Mais nous sentions que c’était le bon moment pour réaliser ce projet de tour d’Europe, avant de retourner nous installer de façon stable dans notre région natale. C’est ainsi qu’en juin 2017, nous avons pris le départ pour un voyage à travers les montagnes d’Europe afin d’y pratiquer nos sports favoris (rando, VTT cross country et de descente), après un an d’organisation.

 

La préparation du voyage


Nous souhaitions que ce projet soit synonyme de partage et de découvertes. C’est pourquoi nous avons décidé de rédiger un blog, même avant le voyage en partageant nos préparations et nos sorties en montagne. C’est aussi la raison pour laquelle nous avons commencé à rechercher des partenaires : pour nous, être sponsorisé et rencontrer les responsables des marques de vélo ou de sport était un rêve et non une contrainte. Grâce à une présentation professionnelle (de part son métier, Emie connaissait la manière et le moyens de communiquer), nous avons commencé à rassembler partenaires, journalistes et fans autour du projet Ride Trip.

La préparation du projet a été simplifiée par le peu de démarches à effectuer pour un voyage en Europe : Il suffisait d’avoir les papiers d’identité, l’assurance auto et l’assurance voyage, sans oublier le passeport et le vaccin contre la rage pour le chien (Au final, même hors UE personne ne nous a demandé les papiers du chien mis à pars au Royaume Uni).

Nous avons également aménagé de A à Z un vieux Fiat Ducato, afin de pouvoir y vivre confortablement. Nous faisions cela chaque weekend ou presque pendant plusieurs mois, et parfois même le soir.
Mais nous l’avons constaté ensuite, avoir un aménagement sur mesure par rapport à nos besoins valait vraiment le coup de se retrousser les manches !

 

 

 

 

Un Roadtrip riche en découvertes

Un début dans les Alpes

    

Ce voyage a débuté par une compétition de vélo de descente à laquelle Alex a participé en amateur : Les Crankworx aux Gets dans les Alpes françaises. En effet, nous étions invités par la station pour cet événement, qui allie compétitions et démonstrations dans plusieurs disciplines de VTT.
Par la suite, nous sommes partis vers l’est en passant par la Suisse, l’Italie et l’Autriche qui possèdent de nombreuses stations de montagne dans les Alpes.

 

Ouverture sur la différence

   

Puis nous sommes passés par les pays des Balkans (Slovénie, Albanie, Grèce, Croatie etc) qui regorgent de paysages naturels et d’endroits ou randonner.

Nous avons été très surpris par la différence entre chacun d’eux, qui possèdent leur culture propre et leur façon de vivre, assez éloignée de la notre malgré leur proximité géographique avec la France. Les nouvelles technologies qu’ils ont adoptées contrastent avec leurs routes impraticables et la pollution de déchets omniprésents en ville et en pleine nature, comme si ils s’étaient développés trop rapidement sans pour autant adapter les infrastructures et les comportements.
Nous sommes heureux d’avoir découvert la manière de vivre et les paysages de ces pays mais nous ne pensons pas y retourner un jour. Par contre, nous avons adoré les montagnes et les lacs de  Bulgarie, ainsi que l’accueil des locaux.

 

Des surprises inattendues

    

Après être remontés par la Bulgarie et la Roumanie, nous sommes repartis vers l’ouest jusqu’à l’Allemagne puis le Nord de la France et la Belgique.

Par la suite nous avons pris l’Eurotunnel à Calais pour nous rendre en Angleterre. Nous ne nous attendions pas à apprécier autant notre séjour au Royaume Uni et en Irlande. En effet, le Pays de Galles, l’Ecosse et l’Irlande possèdent des parcs naturels incroyables, sillonnés de peu de routes et peu peuplés, contrairement à nos parcs naturels français. Ainsi, nous avons passé des nuits magiques dans cet incroyable environnement, même si entre les Pays de l’Est et le Royaume Uni, nous avions perdu près de 25 degrés en peu de temps. Enfin, nous sommes rentrés depuis l’Irlande par bateau en France, où nous avons longé la côte atlantique, sillonné les Pyrénées et profité de la beauté du Sud avant de rentrer plus au Nord dans notre Jura natal.

Grâce à cet itinéraire, nous avons découvert de nouveaux paysages, en montagne comme au bord de la mer, et nous nous sommes rendu compte que nous pouvions pratiquer nos sports préférés dans différents environnements. En effet, à présent nous n’aimons pas seulement la montagne de haute altitude mais aussi les paysages escarpés de bord de mer. Cette aventure a aussi confirmé le fait que la nature est l’environnement dans lequel nous nous sentons le mieux.

 

Le VTT DH en Europe

Côté VTT de descente , nous avons roulé dans de nombreux bike parks où nous étions souvent invités en tant que partenaires. Ils étaient très différents les uns des autres : Entre télésièges, remontées mécaniques d’un autre âge ou systeme de 4×4, nous avons pu constater qu’il est  possible de pratiquer le vélo de descente même dans des régions moins montagneuses, comme c’est le cas dans les nombreux bike parks du Royaume Uni. Cela nous a fait réfléchir à la possibilité de créer de telles installations dans notre région de moyenne montagne qu’est le Jura. Un projet à étudier dans quelques années…

 

La vie en fourgon aménagé

Vivre dans notre van, accompagnés de nos vélos et de notre chien nous a permis de gouter à la liberté et à la simplicité, même si nous avons eu des difficultés à trouver des endroits pour dormir dans certains pays (Suisse, Autriche, Italie, Angleterre…). Trouver des coins tranquilles était moins facile que prévu même dans les pays moins urbanisés.
En revanche, la France propose un grand nombre d’aires d’accueil gratuites pour camping car et il y a de nombreux endroits adaptés tant que l’on respecte les lieux et que l’on reste discret.

Mais nous avons parfois  pu dormir en fourgon dans des environnements incroyables, partout en Europe : Au bord de rivières, sur la plage ou encore en haut d’un col, seuls au monde face à la chaîne des Pyrénées…

 

 

Ce que nous avons retenu de ce voyage, c’est la nécessité de protéger la nature qui nous permet de vivre des moments incroyables, et de partager les sentiers pour que le VTT soit toujours accepté. Aujourd’hui le Jura reste un de nos terrains favoris pour les sports de montagne et il est dommage que le modèle anglais de bike parks n’existe pas dans le Jura pour le VTT DH.

 

Et après ?

Depuis notre retour, nous nous sommes réinstallés dans le Jura, entre travail et maison, mais cela ne nous empêchera pas de repartir régulièrement en France ou en Europe lors de nos congés. Nous avons encore beaucoup de choses à découvrir et la liberté procurée par la vie en fourgon nous manque. En attendant, nous continuons de pratiquer la randonnée et le VTT car le Jura est l’endroit idéal pour cela. Alex va également s’inscrire au club de VTT de descente de Metabief où il a l’habitude de rouler, afin de participer à des compétitions cet été.

 

Enfin , nous mettons en place une exposition photo du 2 février au 14 mars 2018 à Morbier (Jura), en partenariat avec notre sponsor le studio Arts et images de Morez. Le but n’est pas de montrer notre talent de photographes puisque nous étions totalement débutants avant de partir, mais de partager notre vécu et de sensibiliser au respect de la nature et des sentiers en VTT.

Le vernissage se déroulera le vendredi 2 février 2018 à 18h30 à la Médiathèque Arcade de Morbier. L’entrée de l’exposition est gratuite et ouverte à tous.

 

AFFICHE DE L’EXPOSITION

VIDEO FINALE DU PROJET

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply